Partir avec un bébé en avion, à quoi faut-il penser?

Partir avec un bébé en avion

Partir en voyage avec un bébé se prépare soigneusement en tenant compte de tous les détails afin d’éviter les surprises, et surtout pour limiter les imprévus.

Les réactions des jeunes enfants sont imprédictibles, ainsi les parents doivent être parés à toutes les éventualités, notamment lorsque le déplacement s’effectue en avion. Le voyage en long-courrier peut durer des heures alors que le petit sera gardé dans cette espace étroite, donc il faut tout appréhender.

Les impératifs à mettre dans les bagages

Plusieurs jours avant le départ, les parents doivent s’atteler à sélectionner les nécessaires pour le bébé, sans rien oublier. Ce délai est indispensable afin de pouvoir vérifier à temps ce qui manque. Le bagage à main du bébé doit obligatoirement contenir les effets qui suivent :

  • une solution saline pour les yeux et le nez ainsi qu’une crème hydratante car l’air climatisé au sein de l’avion tend à dessécher le bébé ;
  • la nourriture et le lait ;
  • les lingettes et les couches en nombre suffisant ;
  • ses livres préférés ;
  • son jouet favori ;
  • une tenue de rechange à portée de main ;
  • son doudou imprégné d’une odeur familière (sinon sa couverture ou son oreiller).

Durant le vol, le bébé peut avoir besoin de l’un de ces effets, donc il est préférable de les avoir dans la cabine et non en soute.

Informer la compagnie au moment de la réservation

Un vol intérieur donne aux parents l’opportunité de porter leur bébé sur leurs genoux. Dans ce cas de figure, le bout de chou voyage gratuitement.

En revanche, concernant les vols internationaux, une partie du billet doit être payée. Il en va de même du papier de l’enfant, une pièce d’identité et un passeport peuvent être requis. Dans tous les cas, demander information auprès de la compagnie est impératif afin de limiter, autant que possible, les désagréments.

La réservation d’une place spécifique est faisable chez certaines compagnies lorsque les parents s’acquittent du billet pour le petit. Cette dernière peut être dédiée au baby-coque ou au berceau. L’hôtesse doit être prévenue si besoin de réchauffer le repas de l’enfant.

Avant l’embarquement

La famille doit arriver tôt à l’aéroport afin de ne pas se précipiter, pour avoir une nacelle, et surtout pour réserver la bonne place.

Durant les instants avant l’embarquement, il est préférable de changer le bébé. Il faut tenter de le maintenir éveillé pour qu’il dorme durant le vol.

Au décollage et à l’atterrissage

Le décollage et l’atterrissage sont des instants toujours appréhendés, même pour les adultes. L’idéal serait donc d’apaiser le bébé pendant cette période en lui donnant le sein si la mère allaite, ou en lui donnant la tétée avec un biberon.

En cours de vol, si des difficultés se présentent, ne pas hésiter à en faire part à l’hôtesse et à solliciter son aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *