Les lieux incontournables à visiter à Madrid

Madrid

Pour faciliter votre choix, nous avons sélectionné les meilleurs endroits à visiter dans la capitale espagnole. Pour la découvrir, il n’y a rien de mieux que de visiter ses innombrables musées, le Palais Royal, le charme des bars à tapas, le Caixa Forum, le quartier chic de Gran Via, les jardins botaniques, le centre ville avec la Plaza Mayor, et le fameux temple égyptien de Debod.

Rendez-vous à Madrid, car un voyage sublime dans le patrimoine culturel de l’humanité vous attend.

Par où commencer ?

Pour commencer votre séjour, nous vous invitons à visiter la vieille ville à partir de la Plaza Mayor. C’est une superbe place édifiée par le roi Philippe III au XVIIe siècle.

Plus que jamais, elle fait une figure de lieu de rencontres, et elle court vite pour s’inscrire complètement dans son époque, tout en célébrant son passé avec, entre autres, la présence des monuments du XVIe et XVIIIe siècle comme la statue de Philippe III, la Casa de la Panaderia devenue le siège de l’Office de Tourisme de Madrid, le porche de Cuchilleros qui fut ravagé par des incendies au milieu du XVIIIe siècle.

La Plaza Mayor en a souffert, mais elle a bénéficié de travaux de restauration sans précédent. D’autant plus qu’elle conserve et embellit un héritage architectural et madrilène.

Le somptueux palais royal

Le deuxième itinéraire se trouve tout près, à 5 minutes de la Plaza Mayor, le palais royal de Madrid. On se souvient que ce palais fût détruit par un incendie en 1734. Baptisé par ordre du roi Philippe V, son plan architectural rivalise (ni plus ni moins) avec les plans qui font la gloire de Versailles.

C’est logique car le roi lui-même est le petit-fils du roi Louis XIV. Et le dessin de ce formidable quadrilatère, construit en 26 ans, entendait rendre un grandiose hommage au roi de France.

À l’intérieur de ce palais, se trouve des œuvres d’art et des pièces de collection comme les peintures murales, l’armurerie royale, les collections de tapis, des porcelaines et des mobiliers de bureau. Le palais royal accueille chaque année des millions de visiteurs. Aujourd’hui, il est devenu la résidence officielle du roi d’Espagne.

Les trois musées de Madrid

musées de MadridAprès le petit déjeuner, organisez-votre itinéraire car une visite s’impose dans les trois principaux musées de Madrid, le musée du Prado, le musée de la Reine Sofia et le musée Thyssen.

Le premier, le musée du Prado où s’expose des peintures européennes datant du XIVe au XIXe siècle, des collections de dessins et d’estampes, d’un millier de sculptures et plusieurs objets d’arts et de décorations. Ensuite, le musée de la Reine Sofia consacré à l’ancienne reine d’Espagne et épouse du roi Juan Carlos Ier.

Des œuvres contemporaines sont exposées à l’intérieur et tout autour des attractions telles que des statues en bronze, des fontaines et des peintures sur toile. Enfin le musée de Thyssen-Bornemisza, qui expose exclusivement des œuvres d’origine suisse, acquit par le gouvernement espagnol en 1993 en complément des œuvres déjà représentées.

Le parc de l’Ouest

En une heure ou deux de flânerie pédestre, une visite s’impose dans le parc de l’Ouest madrilène, située entre la route de la Corogne, la cité universitaire et le quartier de Moncloa. L’ancienne décharge de la ville du XIXe siècle, a désormais changé de look pour devenir un grand parc vert de 100 hectares.

La métamorphose est réussie puisque, en hommage à ses vergers et ses allées de promenade, à ses jardins à l’anglaise et sa gallérie de sculptures, on y trouve un monument antique célèbre datant de l’époque ptolémaïque égyptienne, le Temple de Debod, perché en haut sur une colline.

Un peu plus au nord, se cache dans les petits bois, des bunkers de l’époque franquiste. En revanche, le parc conserve sa splendeur en célébrant tous les ans le concours international de la création de variété de roses, dans la célèbre Roseraie.

Les bars à tapas et les nuits branchées de Madrid

bars à tapas et les nuits branchées de MadridEnfin, pour terminer, faite une descente dans les bars à tapas. Une véritable institution, c’est une façon civilisée et parfois sublime de pratiquer le fast-food. Car les tapas, traditionnellement, se prennent debout, avant ou à la place des repas, où le vin vous est servi directement du tonneau pour accompagner les plats, typiquement espagnol.

La plus célèbre d’entre eux est le barrio de la Latina. Un peu plus tard dans la nuit, vivez au rythme des quartiers les plus branchées de la ville. L’activité nocturne a quelque chose d’une révolution à la place du Puerta del Sol. Des grands clubs tels que Métro Atocha, Opéra ou Santo Domingo comptent parmi les endroits les plus courus pour les oiseaux de la nuit, entre musique électro, hip hop et rock.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *