Cap Vert, sur quelle île passer ses vacances?

Cap Vert

D’aucuns ont leur propre façon d’envisager le voyage : paysages à couper le souffle, lieux à haute valeur historique et culturelle, plages idéales pour la farniente ou encore destinations réputées pour la fête. Une chose est sûre.

Le voyage rime avec découverte et détente. Certains endroits sont dotées d’une exposition médiatique ancrée dans les mœurs tandis que d’autres méconnues méritent une percée significative grâce aux richesses qu’elles ont à offrir. L’archipel du Cap Vert est de celles-ci. Embarquez pour une aventure qui ne vous laissera pas de marbre.

Focus historique et géographique

CARTE CAP VERTLes îles du Cap Vert se situent au large du Sénégal, sur la côte Ouest du continent africain. Elles sont composées de nombreux îlots présentant une large variété topographique : mer et plage, étendue volcanique, terres agricoles et végétations luxuriantes.

A l’instar de la majorité de l’Afrique, le Cap Vert a été une terre colonisée. Dès le XVème siècle, les portugais ont été des comptoirs de commerce et des relais portuaires pour la traite des esclaves noirs.

Ce pays s’est ainsi construit dans un melting pot culturel. Les Antilles, l’Afrique et le Portugal ont laissé leurs empreintes pour donner naissance à une culture riche, propice à un véritable attrait touristique.

Des vacances culturelles

Parmi les îles de l’archipel, Santiago représente ce creuset par excellence. Les influences créoles, portugaises et africaines se mêlent harmonieusement pour un périple au cœur de l’histoire de cette nation mal connue. On y trouve des hauts lieux de l’histoire coloniale et de l’esclavagisme frayant avec de magnifiques plages. Dans la ville de Cidade Velha, au sud de l’île, un avant-poste portugais, on découvre la place du Pilori qui est ornée d’une colonne de marbre où étaient enchainés les esclaves. A Sao Felipe, les ruines d’une forteresse royale du XVème surplombent la ville.

L’île Sao Vicente et la ville de Mindelho, au Nord, sont l’autre lieu culturel à ne pas manquer. Elle est fameuse pour sa culture de la musique traditionnelle et son architecture coloniale. Une découverte immersive dans les racines de ce peuple et de son histoire : le Palacio do Povo par exemple ou encore le parc naturel Monte Verde traversé de pistes pédestres pour atteindre le pic volcanique.

Enfin, pour les amoureux de surf, les plages venteuses de Laginha, le lagon de la Baia das Gracas ou la plage de Sao Pedro sont des spots appréciés.

Des excursions dépaysantes

Le-cap-vertL’archipel du Cap Vert possède la particularité de proposer des environnements incroyables. En atterrissant sur l’île de Fogo, au sud, on part à la découverte du volcan en activité Pico de Fogo. Sur ses pentes est produit le vin de Fogo, le seul issu de la communauté insulaire. Des randonnées inimaginables sont à réaliser.

Santa Antao incarne la diversité environnementale. C’est une terre agricole intensive doublée de landes désertiques. Une chaine montagneuse la scinde en deux. La partie Nord est composée de vastes étendues verdoyantes et de cultures vivrières en terrasses.

Le Sud est une lande désertique et volcanique. Sur un versant comme sur l’autre, on y effectue des expéditions magnifiques au cœur des plantations de canne à sucre ou sur les pistes minérales et poussiéreuses menant au pied d’un volcan. Santa Antao se développe autour de l’écotourisme.

Des complexes haut de gamme

Deux autres îles méritent l’attention du voyageur arrivé au Cap Vert. Ces deux îlots répondent plus aux attentes des touristes en quête de repos, de plages paradisiaques et de mer turquoise.

cap-vert-boavista-riuOn peut débuter par Sal qui propose des complexes hôteliers luxueux et tous les services modernes qu’on peut désirer au cours de ses vacances : excursions en tout-terrain dans les contrées locales, les plages de sable fin et leurs eaux transparentes. Les promoteurs mettent tous les moyens possibles pour offrir du All In One, le standard des destinations qui n’ont plus à faire leur réputation.

Boa Vista, quant à elle, nous fait parcourir ses dunes de sable blanc et ses paysages lunaires dans le désert du Viana. Les plages de Tortuga et de Santa Monica sont incontournables. On peut y voir les tortues de mer qui se nichent sur le rivage ou apercevoir les baleines à bosse en pleine migration. Quelques vestiges d’un temps reculé sont à visiter : les ruines d’un fort du XIXème siècle à Sal Rei.

L’archipel du Cap Vert a donc de très nombreuses richesses à offrir aux voyageurs curieux et désireux de sortir des sentiers trop battus par d’autres. Chacun y trouve son compte. Entre villégiature classique et expédition déboussolante, terre, mer et montagne cohabitent d’une île à l’autre dans une kyrielle d’aventures qu’on n’aurait même pas envisagées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *