Annecy, une ville à découvrir

Annecy

Accolée à son célèbre lac aux couleurs vert-indigo et parée de ses nombreux canaux qui traversent la vieille ville, Annecy est souvent surnommée la Venise des Alpes. Déjà peuplée dès la préhistoire, puis par les gaulois des Allobroges, elle fut appelée Boutae lors de sa fondation par les romains en 35 ap.J,C.

Fort de cette ancienne et riche histoire, Annecy propose à ses piétons un émerveillement de curiosités, entre les ruelles moyenâgeuses et ses canaux typiques ainsi que son riche patrimoine architectural. Nichée au bord du seul canal naturel connu sous le nom de Thiou, long de 3,5 kilomètres, Annecy dévoile tout son charme entre traboules et édifices typiques.

Au gré du vieil Annecy

AnnecyAutrefois entourée de remparts, dont on peut admirer quelques vestiges, la vieille ville d’Annecy tend les bras à tout visiteur empreint de découvertes visuelles. En son sein, vous pourrez contempler le monument majeur de la ville, le palais de l’Île construit entre les deux bras du Thiou qui fut édifié entre les 11ème et 12ème siècles.

Puis, en empruntant le pont de pierre de Morens, bâti au 14ème siècle, qui était naguère surmonté de maisons, vous pourrez au gré de vos envies déambuler notamment dans la rue Sainte-Claire, fameuse artère ornée d’arcades délivrant sur des passages couverts. Ensuite en repassant le Thiou, vous ne manquerez pas de passer un moment dans la rue Jean-Jacques Rousseau, et de remarquer au n°10 le buste de l’écrivain, rappelant que c’est en cet endroit qu’il rencontra Madame de Warens « au matin de Pâques fleuries de 1728 ».

Enfin, n’hésitez pas à continuer votre déambulation en empruntant la coquette rue Filaterie, également parée d’arcades.

Vers les édifices religieux

C’est alors que la ville d’Annecy est devenue évêché au 16ème siècle, et donne à voir un patrimoine architectural religieux notable entre la Cathédrale Saint-Pierre et l’église Saint-Maurice.

Cette dernière, la plus ancienne, date de 1420 et s’appelait Saint-Dominique : refondue en grenier à grain durant la Révolution, elle fut réhabilitée en 1815 au moment où les princes de Savoie remirent la main sur la ville. Restaurée récemment, elle offre notamment au visiteur son surprenant trompe-l’œil datant du 15ème siècle, peint sur la paroi juste à la gauche du chœur.

En prenant de la hauteur

Ensuite votre découverte ne doit pas omettre de vous mener sur les hauteurs de la ville, passage « obligé » pour qui souhaite allier plaisir des points de vue sur la ville et visite du fameux musée-château d’Annecy.

Jadis habitation des ducs de Savoie et des comtes de Genève, le château recèle en lui 4 petits musées, avec notamment l’observatoire régional des lacs alpins. Sa célèbre tour de la reine, la plus ancienne partie du monument fut érigée entre les 13ème et 14ème siècle.

Depuis ce promontoire donnant une vue panoramique sur la ville, son lac et ses montagnes, vous serez happé par ses salles muséales renfermant notamment des richesses afférentes aux sites palafittiques – reconnues par l’unesco -, témoignage saisissant de la présence humaine depuis la préhistoire.

Retrouver les berges du lac

Des hauteurs de l’Annecy religieux, vous redescendrez jusqu’aux aux berges du lac et ne manquerez pas de vous balader le long du Champ de Mars, cette étendue qui s’étend sur près de 7 hectares, plus connue sous le nom d’esplanade du Pâquier.

Vous vous ressourcerez en compalac annecygnie des promeneurs et des joggeurs, vous invitant à vous concocter un véritable pique-nique. Vous pourrez également être tenté le long du quai de vous adonner aux joies du pédalo, du bateau motorisé, ou bien encore du stand up paddle.

Enfin, prévoyez en outre votre maillot car en pleine saison vous serez séduit de pouvoir vous baigner dans une eau dépassant même les 20° si vous rejoignez les plages d’Albigny ou des Marquisats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *